Qui se cache derrière HYSOPE ?

Aujourd’hui, nous voulions vous en dire plus sur HYSOPE et sur les personnes qui se cachent derrière nos petites bouteilles HYSOPE. Interview avec Meriadec et Charles.

NOTRE PARCOURS

D’où venez-vous ? Qu’est-ce qui vous a amené jusqu’ici ?

Mériadec : C’est finalement un long cheminement autour de la gastronomie qui m’a mené ici. J’ai toujours été très branché « bons produits, bonne chair, belles bouteilles ».

Il y a 6 ans, j’ai quitté mon premier boulot dans un cabinet de conseil pour partir en stop depuis Paris jusqu’au Sri Lanka, sur la route des épices. L’idée était de découvrir les « origines », c’est à dire les lieux de production des produits exotiques (Safran en Iran, Cardamome en Inde, Vanille et Cannelle Grand Cru au Sri Lanka). J’ai rapporté des produits d’exception pour les vendre et finalement j’ai travaillé avec quelques grands chefs pâtissiers. Mais je n’avais pas encore les épaules pour me lancer réellement.

Après quelques expériences dans le monde de la restauration et des startups, j’ai voulu créer HYSOPE par amour des produits et aussi parce qu’un cocktail se partage souvent avec une bande de copains.

Charles : Tout comme Mériadec, j’ai toujours été très sensible aux belles bouteilles et aux belles tables. Dans le cadre de mes études et jusqu’à aujourd’hui je n’ai travaillé qu’autour des produits gastronomiques, en Colombie, en Angleterre et maintenant en France.

Lors de mon dernier passage à Londres j’ai pris la gestion du bar du Royal Albert Hall (l’équivalent de l’Opéra de Paris) pendant environ 6 mois. J’y ai découvert l’univers passionnant de la mixologie, auprès d’une clientèle pointue et connaisseuse. Le hasard m’a ensuite conduit jusqu’à Mériadec et comme le feeling est bien passé, j’ai rejoint HYSOPE.

À quel moment vous est venue l’idée d’HYSOPE et comment ?

Mériadec : Je suis passionné depuis longtemps par les spiritueux, les produits fins et la gastronomie. Je me suis rendu compte qu’il se passait dans le monde bar et du cocktail ce qui s’était passé en cuisine il y a peu, c’est-à-dire une recherche de produits locaux et de la naturalité. Aujourd’hui, le cocktail « Long Drink » est plébiscité dans tous les pays anglo-saxons mais aussi en Espagne et en Italie. La France attend son heure ! Nous avons des spiritueux d’exception en France, avec le Cognac, quelques beaux noms dans le Whisky et le Gin. Il ne manquait plus qu’une gamme de Tonic Premium se lance pour valoriser les produits biologiques et le savoir-faire français des parfumeurs de Grasse. J’ai donc décidé de me lancer et un an après je rencontrais Charles.

Comment êtes vous arrivés chez HYSOPE ?

Charles : C’est au final un drôle de concours de circonstances qui nous a réunis. Un ami m’a présenté Mériadec qui recherchait un associé pour continuer de faire grandir sa marque de tonics et de ginger beer. Comme je sortais de mes études dans l’entrepreneuriat, je trouvais que me lancer dans le grand bain d’entrée était une belle étape et un beau challenge. Le fait que je connaisse bien le monde du bar a évidemment aidé.

À PROPOS D’HYSOPE

Que représente HYSOPE pour vous ? (Professionnellement, personnellement, etc)

Mériadec : HYSOPE aujourd’hui on vit avec. On dort avec. On essaye de développer la marque tout en gardant en tête qu’on entreprend pour le plaisir dans un secteur que l’on aime avec des produits festifs. Cela peut paraitre étrange mais c’est vraiment notre ‘’bébé’’. On veut qu’il grandisse sans brûler les étapes et faire de nos tonics et ginger beer des produits présents dans les plus beaux établissements.

J’ai clairement créé cette entreprise parce-que j’ai pensé que c’était le bon moment, avec les bonnes personnes autour du bon produit. On essaye aussi de se dire que c’est un projet qui doit nous faire grandir humainement.

Charles : À travers HYSOPE c’est l’idée de valoriser un savoir-faire français autour de produits qui m’animent. C’est une aventure humaine dans un monde de passionnés. On a l’occasion de construire une marque avec notre vision et la qualité que l’on veut donner aux Tonics.

J’ai l’opportunité d’apprendre énormément sur ce secteur, l’environnement qui gravite autour est complexe tout comme la construction d’une marque. Grandir à travers HYSOPE est un opportunité unique.

Aujourd’hui, où en est HYSOPE ?

Mériadec : On est en Septembre 2020 et nous sommes en passe de signer avec un distributeur national pour nous aider dans la distribution de nos produits. C’est une grosse marche à passer mais c’est assez excitant. Surtout que le COVID ne nous a pas franchement aidé. Nous avons par exemple fêté les 1 an d’HYSOPE le jour de la fermeture des bars et des restaurants. Vous imaginez notre désarroi. Mais les commandes repartent très fort depuis l’été et nous avons en tête de continuer notre marche en avant.

Notre but est de satisfaire toujours plus nos clients cavistes et CHR qui sont assez exigeants. Et aussi d’éduquer les consommateurs à boire français, des produits naturels et de découvrir en profondeur le monde du cocktail.

Où voyez-vous HYSOPE dans 1 an ? 5 ans ? 10 ans ?

Mériadec : Question assez difficile ! Finalement c’est assez agréable de ne pas toujours se poser la question. Cela nous permet d’apprécier le travail actuel et d’essayer de faire de son mieux. Evidemment on espère grandir en France et ailleurs, mais nous souhaitons surtout conserver notre ADN. Cela implique de ne pas faire l’impasse sur la qualité des produits si nous grandissons beaucoup, de continuer à faire de notre mieux pour faire rayonner le savoir-faire français et satisfaire notre clientèle.

Charles : Je crois que l’on peut tout de même dire que l’on veut faire d’HYSOPE une belle entreprise française et qu’on aimerait être à la table ou au comptoir de tous les beaux établissements. J’aimerai vraiment que nos tonics et ginger beer prennent le pas sur les boissons industrielles.

NOS VALEURS

Pour vous, qu’est-ce qui est important à transmettre au travers d’HYSOPE ? (Valeurs, Savoirs faire, passion …etc)

Mériadec : Quand j’ai créé HYSOPE, je me suis demandé quelle était la vraie raison de la création de cette gamme de tonics ? La réponse était claire: créer un produit présent dans les moments de joie, de partage parfois même d’euphorie. Les moments où l’on boit des cocktails avec des amis sont souvent des lieux de partage, de rire, de confidences. Développer une gamme de produits « épicuriens » est assez grisant. Et le deuxième point quand on entreprend, c’est avoir l’impression d’être au bon endroit. Si on est joyeux, sans concession sur le produit, on devrait atteindre notre cible.

C’est ça que j’aimerais partager particulièrement, une marque qui évoque la joie, une boisson qu’on partage. Si en plus cela permet de travailler avec des PME françaises aux savoirs-faire reconnus, je pense qu’on est pas loin du bon équilibre.

Charles : Avant de rejoindre HYSOPE j’ai eu l’occasion de vendre des produits français d’exception en Colombie et en Angleterre. J’ai pu réaliser la joie qu’avaient les Chefs et bartenders de trouver de bons produits. Une joie transmise aux consommateurs. Cette envie de pouvoir partager et rendre accessible des bons produits motive. En plus de cela, on valorise un savoir-faire français. C’est tout bonus !

On veut être gage de cette qualité gustative avec de bons produits mais aussi au travers de nos relations avec nos clients. L’idée est de construire des relations sur le long terme afin de s’installer et d’avancer avec eux.

Qu’est-ce que vous appréciez dans le fait de travailler ensemble ?

Mériadec : Nous avons des caractères assez similaires. Du moins sur certains points. Nous sommes des fonceurs et on aime bien la compétition. Je vais être impatient quand Charles va m’apporter de l’assurance sur certains points. Ce qui fait la force de notre binôme c’est que l’on partage les victoires comme les moments moins drôles. La vie entrepreneuriale ça reste les montagnes russes. Il faut avoir le cuir épais. On s’efforce de l’avoir tout en gardant un truc important pour nous : la Joie. Et on rigole pas mal !

Charles : L’idée de s’amuser en travaillant. J’ai rejoint Mériadec en sortie d’études avec moins d’expérience et de recul sur ce marché. On avance ensemble, il me conseille et me challenge constamment. C’est constructif et exigeant mais tellement plus simple quand on s’entend bien et qu’on a pas mal de points communs.

Vous êtes un professionnel et vous voulez proposer le meilleur à vos clients ?

Vous êtes un particulier et vous voulez impressionner vos amis lors de votre prochaine soirée cocktail ? Utiliser la Ginger Beer HYSOPE pour vos Moscow Mules ! Rendez-vous sur notre e-shop.

Ces articles peuvent vous intéresser